Créer un compteCréer gratuitement un compte sur CLM 26 visiteur(s)  - 1 membre(s) 
Billet d'Humeur : L’effet boomerang du coureur à œillères…
Posté le Vendredi 23 octobre 2015 @ 21:31:09 par webmaster

pelot écrit "

J’aime cette image des lignes de départ. A quelques secondes du coup de pistolet les coureurs ont cette posture très particulière. Un bras plié vers l’avant avec la main dégagée et sur le poignet la montre. L’autre main sur la montre. Un doigt sur le bouton « Start ». Dès le départ donné le coureur appui aussitôt sur le bouton. Il entend le bip reconnaissable de sa montre. La course est lancée. Sa course est lancée. Que l’on soit un coureur à la recherche d’une performance chronométrique ou pas on aime se petit geste.

Ce matin il fait froid dehors. Le soleil est à peine levé. Je me lève. Je file dans la salle de bain et m’asperge le visage pour me réveiller complètement. Revenu dans la chambre je mets un collant de course, un tee-shirt à manche longue et une veste coupe-vent. Je passe mes chaussettes de running puis j’enfile mes running. Je coiffe d’un bonnet mon crâne dégarni à cause de la maladie. J’avale un grand verre d’eau et je sors. Je regarde ma montre et déclenche mon chronomètre. Je cours doucement sur ce chemin légèrement descendant. Le froid me saisit les joues et forment dans mes yeux quelques larmes.

J’ai couru des centaines de fois ce parcours. J’en connais le moindre détail. Je ne veux rien oublier des gestes du coureur. Je porte en moi cette maladie mais elle ne m’empêchera pas de courir. Un peu. Je cours moins vite. Je cours moins longtemps. Je suis vite essoufflé. Cette côte que je montais en accélérant je la monte en marchant puis je reprends ma course. Dans le village, cet escalier que je gravissais d’un pas alerte en sautant les marches deux par deux je le monte tranquillement en soufflant puis je reprends ma course. Je ne pars plus pour des sorties longues ou très longues mais des petits footings. Mais qu’est-ce que ça fait du bien ! En trottinant je me repasse les films de toutes les courses que j’ai courues avant. Je garde au moins une image mentale de toutes ces courses. Même furtive.

On dit que je me bats contre cette maladie mais je me pose la question. Elle fait partie de moi. Le traitement agit sur elle et sur tout mon organisme mais est-ce vraiment une « lutte » du mental contre le physique ? Je crois qu’il faut accepter cet hôte indésirable et considérer, tout compte fait, qu’il fait partie de soi. Je ne laisse pas la maladie de côté. C’est un compagnon de route. Pas drôle, mais il est là. Elle m’empêche de courir comme je le voudrais là maintenant mais tôt ou tard elle finira par me quitter. Sur les courses très longues auxquelles j’ai participé je me suis convaincu que c’est le tandem mental-physique qui m’a permis d’arriver au bout. Pas une lutte, pas un combat mais une équipe.

Je trottine à travers les vignes et je cherche pourquoi je n’ai pas su interpréter les signaux envoyés par mon corps. Il a fallu cet ultra-trail cet été pour que se révèle au grand jour cette maladie. Les entraînements longs et fréquents. Le corps mis à rude épreuve. Le cerveau focalisé sur l’objectif oublie souvent le corps. Quelle leçon ! A ignorer les signes du corps je me prends en pleine face ses hurlements. L’effet boomerang du coureur à œillères ! « On se croit mèche, on n’est que suif ». Il m’aura fallu quinze années de course à pieds et une maladie pour me poser. Me re-poser. Me questionner. Se surpasser ! Se dépasser ! Oui ! Mais avec le duo corps-cerveau en harmonie. Pas l’un sans l’autre.

Je transpire plus qu’avant. Plus tôt qu’avant. Ce n’est pas grave. Je cours moins longtemps. Je cours moins loin. Je vais moins vite. Ce n’est pas grave. Je profite de ce moment privilégié. Je goutte l’air frais. Dans ce bosquet je sens la nature boisée et l’herbe du chemin. Je sens l’automne. J’aime le bruit de mes foulées sur ce sol froid et sablonneux. J’aperçois là-bas la maison. Je suis bien. Apaisé.


"

Liens Relatifs
pelot
61
2004/01/25
  12Marathons courus

 CALAccès au Calendrier PROAccès au Profil

Billet d'Humeur


  • Liste des récits Billet d'Humeur

    L'Article le plus lu à propos de Billet d'Humeur :
  • Et vous, c'est plutôt matin, midi ou soir ?

    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 



  • "Billet d'Humeur : L’effet boomerang du coureur à œillères…" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     




    Publiez votre article | Contactez-nous
    Administration
    © 2003-2012 n° 35475 | CNIL n° 896096