Créer un compteCréer gratuitement un compte sur CLM 33 visiteur(s)  - 0 membre(s) 
les Récits : Marathon des Forts 2017 : Au cœur du temps
Posté le Mercredi 26 avril 2017 @ 13:04:29 par webmaster

RunninDoum écrit "

Faute d’avoir porté de gros dossard depuis la Sainté-Lyon, et face à un programme 2017 si attendu pour enfin atteindre l’inaccessible 100ème étoile, je piaffais dans mes chaussures.
Enfin arriva le jour de débloquer le compteur marathons de l’année avec cette nouvelle édition prometteuse du marathon des Forts ; son parcours inédit devait nous faire découvrir quelques beautés cachées de cette discrète région. Cette année la course se déroulait dans la région d’Excideuil.
Après un trajet trop matinal de 2 heures à la fin duquel je luttais pour ne pas m’endormir, me voici sur place au pied de l’imposant château médiéval. J’y retrouve les amis Tony « El Palmero » et Chris 3364 accompagnés de leurs Dames, confortablement installés à l’Hostellerie locale située face au départ ! Le temps est gris et humide mais aucune pluie ne viendra détremper la campagne, seule une petite bruine se manifestera de temps à autre.
Le retrait des dossards a lieu dans une salle du château aux épais murs de pierre décorés de longues épées rappelant les Claymore des Highlanders écossais. Dans la cour attenante un petit déjeuner est offert aux coureurs, qui se mêlent aux 500 vététistes aussi en lice aujourd’hui !
Dans le peloton aux ordres du starter on retrouve les habituelles têtes connues, Jésus ou M’A Dona, et la décontraction précédant a priori une longue partie de plaisir…
C’est parti, on contourne le château dans l’herbe humide pour aller se dégourdir les jambes à travers champs en empruntant d’entrée quelques petits ponts de bois.
Km 1,8. Notre ascension à travers bois est stoppée net par un gros bouchon. Ce seront 9 minutes d’arrêt complet en fin de peloton, le temps de faire avec Tony quelques selfies de traileurs souriants et en pleine forme, pour enfin déboucher sur un goulet d’étranglement, un petit passage en single track de quelques marches de pierre adossé à la falaise. On se dit alors en riant que pour le record aujourd’hui, c’est déjà mort !
Le terrain est varié, passages herbeux dans les champs, sous-bois aux sentiers recouverts d’un épais tapis de feuilles, cachant des pierres attendant nos chevilles inattentives, lits de ruisseaux, chemins empierrés un peu techniques pour les appuis. Je vous recommande tout particulièrement les profondes ornières de roues de gros tracteurs !!
Au km 4, un fameux tunnel du côté de Saint-Raphaël nous était promis, long de 700m mètres, souvenir d’une ligne de chemin de fer, couvert de ballast, de gros cailloux instables, le tout baignant dans une bonne obscurité lorsqu’on est à mi-chemin. Bien sûr, j’avais pensé à apporter une petite frontale… et bien évidemment je l’ai oubliée dans mon sac dans la voiture ! C’est donc à la faible lueur de mon smartphone que je traversai ce tunnel, en courant-marchant les jambes écartées dans un style déambulateur hospitalier d’une rare efficacité ! J’ai bien rigolé quand même !
La course peut se décomposer en quatre parties correspondant aux 4 relais que les équipes de relayeurs doivent parcourir. Ainsi la topologie des parties 1 et 3 est plutôt musclée (pas loin de 300D+ à chaque fois) alors que le relais 2 est lui plutôt descendant. Ca me donne de bons repères entre les postes de ravitaillement, situés aux km 8 (Saint-Raphaël), 17 (Tourtoirac) et 27 (Hautefort). Des tables généreuses y proposent pour notre plus grand plaisir fruits secs, gruyère, jambon, saucisson, chocolat, fruits frais et boissons… Un vrai banquet de traileur ! Un moment de convivialité et de sourires échangés avec tous ces merveilleux « GB » gentils bénévoles, qui ont tous tant mérité ce grade aujourd’hui !
Km15. Sur un chemin de trait, j’aperçois devant moi et rattrape ValMente, coureuse bordelaise de l’équipe Epicurun33 née d’échanges sur Twitter. En pleine forme, elle trace, après une semaine d’entrainement avec beaucoup de dénivelé contrairement à moi et mes profils de sorties désespérément plats. On partage 1 kilomètre ou 2 puis je pars devant, profitant d’un moment de bonnes sensations. On se donne rendez-vous à la photo avec médaille autour du cou.
Ce parcours est aussi un voyage à travers le temps : A l’ombre des châteaux forts, entre l’ocre de la pierre et le gris de l’ardoise, des ruines surgissent au détour d’un virage ou d’une côte ; plus contemporain on croise de vieux engins agricoles dans la cour d’une ferme, des carcasses de voitures…ainsi en passant dans les rues d’un village figé dans le temps, j’ai croisé une SM, cette berline grand tourisme Citroën de luxe à l’avenir aussi prometteur que bref, dégommé par sa technicité et peut-être le choc pétrolier de 1973…
Au km 23, sur ma droite la vue s’ouvre sur le château de Hautefort, magnifique étendard médiéval surplombant toute la région du haut de sa butte. Ainsi s’annonce le 3ème et dernier ravitaillement au pied du monument, c'est-à-dire après avoir gravi la butte en question !! J’y retrouve Jean-Marc dit « M’A Dona » attablé au buffet ; on papote un peu et décide d’aller au bout ensemble sur un petit rythme confortable pour profiter du beau voyage. Ca commence à tirer un peu pour moi et le tandem se cale sur le rythme du moins en forme en n’hésitant pas à marcher dans les côtes pour éviter de se crâmer complètement. Et de fait, le temps passe somme toute assez vite et les km défilent.
Au km 34 nous avons la surprise de tomber sur un ravitaillement supplémentaire pas du tout prévu et mis en place par l’organisateur (sur la bienveillante suggestion de Jésus), et qui nous redonne un bon coup de fouet et un bon moral pour poursuivre. Quelle belle décision, rapide et efficace ! Une table du même niveau de qualité et quantité que les 3 précédentes, et tout ça improvisé !!
Le bruit de l’impact au sol de mes semelles a changé, traduisant la fatigue qui monte. M’A Dona l’a remarqué qui me propose de baisser un peu le rythme. Malgré cela, nous avançons plutôt bien et une cible à 5h - 5h30 se dessine peu à peu.
Et nous revoilà à l’entrée du tunnel ; lorsque nous en ressortirons, il restera 4 km à parcourir. Mon GPS a été un peu perturbé tout à l’heure et il y manque 1 km (ce qui est une bonne nouvelle pour moi !). Même système qu’à l’aller, je ressors mon smartphone pour lutter au mieux contre les caillux assassins. M’A Dona avec sa petite frontale sur le ventre me prend quelques mètres. A la sortie on reprend le rythme en dansant sur la caillasse quand quelqu’un nous appelle de derrière ; c’est ValMente qui a fait sa course et nous a remontés, faisant preuve d’une belle maîtrise, traileuse en devenir, c’est sûr !
Nous finirons tous les 3 sur la même ligne d’une foulée dynamique, d’autant que les cailloux disparaissent pour laisser place à du sentier campagnard moins agressif pour nos foulées. Une arrivée au sprint après un dernier virage…Nous sommes presque surpris de franchir la ligne sous les 5 heures (4h53). Bien contents aussi d’être fatigués mais pas en ruines !
Je laisserai mes compagnons pour aller me changer rapidement (et vomir un petit peu au passage, tradition oblige !!), puis retrouver les copains de CLM pour le banquet de fin d’aventure que l’organisation nous a concocté. Tout le monde est rentré au port, c’est l’heure de la bière !


Avant de refermer cette page, il faut souligner la grande qualité de l’organisation de cet évènement, pensez donc :
Un tracé intéressant (renouvelé chaque année) avec des découvertes d’horizons grandioses de collines à perte de vue, de falaises, de villages de vielles pierres, de ruines, de monumentaux châteaux forts…. Alternance de montées et de descentes
Un balisage parfait et redondant
Des bénévoles en nombre, prévenants et souriants du retrait des dossards au banquet final sous chapiteau en passant par le méga ravitaillement à l’arrivée
Un t-shirt et une médaille s’améliorant année après année…

En résumé une totale réussite récompensant un bel enthousiasme. Le Périgord, j’adore !


"

Liens Relatifs
RunninDoum
3384
2004/05/26
  105Marathons courus

 CALAccès au Calendrier PROAccès au Profil

_Marathon de Périgord ('des Forts du Périgord')
  • _Marathon du Périgord ('des Forts du Périgord')

  • Liste des récits _Marathon de Périgord ('des Forts du Périgord')


  • Son Forum sur Courir le Monde

    L'Article le plus lu à propos de _Marathon de Périgord ('des Forts du Périgord') :
  • Forts du Périgord 2015 : Les tutus de Dordogne

    Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 



  • "les Récits : Marathon des Forts 2017 : Au cœur du temps" | Se connecter / Créer un compte | 0 Commentaire
    Seuil

    Les Commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

     




    Publiez votre article | Contactez-nous
    Administration
    © 2003-2012 n° 35475 | CNIL n° 896096