4 minutes reading time (824 words)

1er marathon de Chablis !

IMG_4598

1er marathon de Chablis ! Récit de Hervé qui courait son 22e marathon.

 

C’est une première pour moi ! Courir une première édition, et qui plus est, une course festive encadrée de nombreux ‘’collègues’’ coureurs de Courir Le Monde (CLM). Nous sommes tous déguisés – les CLM et bien d’autres, probablement près de deux cents à se tenir prêts dans nos starting-blocks sur les 768 au départ de ce marathon.

Idée-Alpe, l’organisation, a prévu également un semi, un trail, une randonnée et une course enfants ; 2377 participants au total.

Nous sommes samedi 26 Octobre 2019, il est 8h30 et après une séance de photos avec tous les déguisés, nous partons pour découvrir cette première édition qui se déroule le même week-end que la fête des vins de Chablis. Quel bonheur de participer à ce double événement !

Les premières foulées se déroulent dans Chablis, ses vieilles rues et déjà beaucoup de monde pour nous encourager ou pour être les premiers à entamer les hostilités - les dégustations. Effectivement, des caves et des stands sont déjà ouverts ou installés.

 Nous quittons ces belles rues pour attaquer une première côte au 3° km. Nous rejoignons ainsi les premières vignes et pas n’importe lesquelles. Nous longeons celles des grands crus et particulièrement les appellations les Grenouilles, Vaudésir et les Preuses (3 des 7 climats qui font la renommée de ce vin).

Nous traversons ensuite un premier village Fontenay-près-Chablis et découvrons le premier ravitaillement qui nous permet de débuter les dégustations. Après cet échauffement, nous repartons dans les vignes pour arriver au second village, Poinchy, puis un troisième La Chapelle-Vaupeltiegne et faisons demi-tour pour revenir à Poinchy pour un arrêt au ravitaillement – seconde dégustation. Nous en profitons pour nous sustenter, nous ne sommes pas dans le dur mais il faut manger du solide pour accompagner ces quelques gorgées de ce breuvage local. Il est bon mais ‘’casse-pattes’’.

 J’ai oublié de préciser que nous sommes partis à quatre pour essayer de finir à quatre ; Sylvie (M), Christophe (le moine), Éric (Hulk) et moi-même (& M’s). Ce qui ne nous empêche pas de croiser les autres coureurs et surtout les déguisés. C’est le phénomène que j’appellerai yoyo ; un coup je dépasse, un coup je me fais dépasser et deux coups, je déguste !!!

 Nous traversons le village de Beine pour arriver au troisième ravitaillement et troisième dégustation. Cet arrêt est un peu plus long que les précédents. Es-ce pour se reposer ou pour déguster. A vous de le deviner !

 Nous repartons toujours encadrés de vignes et avec un soleil radieux – j’avais oublié de le préciser. Il nous donne des ‘’ailes’’ pour courir et non pas voler ! Par contre, cette deuxième côte à la sortie du village est un moment de regroupement des déguisés puisque nous marchons tous. Le semi passe et nous arrivons au quatrième ravitaillement et quatrième ….

 Nous redescendons toujours entourés des vignes pour un autre arrêt près d’un domaine à La Chapelle Vaupeltiegne qui nous accueille pour une énième dégustation !

 Villy et Maligny sont les villages que nous traversons ensuite. Maligny est l’occasion d’une halte méritée. Elle est encadrée d’un accueil plus que festif. Des danseurs nous attendent et dansent en musique pour nous encourager. Cette pose est la plus longue ! Nous mangeons (charcuterie, fromage, chips, petits gâteaux salés et autres sucreries ; chocolat, pain d’épice,…). C’est le luxe et nous nous désaltérons, bien sûr !

 La suite devient difficile. Non pas à cause des dégustations, mais du profil qui s’annonce. Les difficultés commencent ! Quelques bosses nous amènent au 30° km pour redescendre et nous retrouver à Fontenay-près-Chablis au même endroit que le premier ravitaillement. C’est de la folie, la musique est forte et la boisson légère ! Nous venons de croiser les ‘’huiles’’ (organisateur et élus locaux) qui profitèrent probablement de dégustations locales au vu de leur teint ! Tout le monde a le droit d’en profiter, quoi !

 C’est ensuite que la dernière difficulté, annoncée au départ par le directeur de la course, nous arrive en pleine figure. C’est une côte, non, un raidillon, que dis-je, un mur !!! 400 m de montée avec une pente d’environ 15%. Vous comprendrez que nous la parcourons, toujours nous quatre, en marchant. Je m’aperçois que je suis essoufflé alors que jusqu’à présent, le rythme adopté me permettait de profiter du paysage et de bien d’autres choses. C’est dur dur. Mais le dernier ravitaillement arrive et surprise ; je devine parmi toutes les bouteilles alignées sur la table, une plus intéressante que les autres. Je déguste un grand cru nommé les Clos que nous traversons d’ailleurs. Génial !

 Nous redescendons pour revenir à Chablis et parcourir les derniers hectomètres dans la ville avec beaucoup de monde. Il est 14h30 et beaucoup de ce monde déguste aussi.

 Superbe course qui se finit dans la joie avec de belles récompenses. A l’année prochaine pour la deuxième édition !

 Hervé Cazelles

 

 

  1. : Un grand merci aux bénévoles, à Éric Le Pallemec et à son équipe et un remerciement tout particulier à Jean-Paul Droin Viticulteur

 

Cap-Ferret, Bordeaux, Nice-Cannes 2019 : mon petit...
Grand Raid du Morbihan 2015 - 177 km : quand l'ult...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 21 novembre 2019