7 minutes reading time (1339 words)

MVA 2023 - Retour gagnant

Depart-MVA2023-2

Côté course cette année était un challenge pour l'organisation après un gros loupé de l'édition 2022 aux buffets ravitos faméliques de laquelle les coureurs festifs du marathon n'avaient eu que leurs yeux pour pleurer après la razzia des coureurs du semi. Après une seconde partie de course quasiment à l’eau fraîche, la déception et la colère passèrent la ligne d’arrivée main dans la main... Nombreuses furent les réclamations, on leur avait mis une grosse pression, je leur donnai une nouvelle chance, car je l’aime, ce marathon...

 

1 an et 42,2 km plus tard… Le miracle attendu arriva ! Des ravitos abondamment approvisionnés jusqu'au dernier où le crémant - rarissime constat sur mes 11 participations - coulait à flots, des cépages frais à souhait tout le long du parcours, des tables bien garnies où rien ne manquait, des bénévoles aux petits oignons, une météo toute bleue, quoique un peu trop estivale avec un sub 35°C toute la journée... une totale réussite !

 

Mais découvrons un peu les dessous de l'histoire en  compulsant un authentique grimoire, le carnet de bord de Jack Sparrow, retrouvé sous une caisse de crémant dans la zone arrivée !

 

Tout commença par le traditionnel accueil CLM de Pascal et Anne, hôtes magnifiques aux compétences culinaires dignes d’une ambassade alsacienne et à la cave finement achalandée, qui encadrera cette parenthèse enchantée.

Après quelques apéros et une superbe raclette party très helvétique, nous nous retrouvions dimanche matin pour la photo traditionnelle d'avant-course au rond-point du parking à Molsheim; C’est moi, Jack le pirate qui officie aujourd'hui, visage mi-peint d'un masque mortuaire sous le tricorne. Sparrow sera encouragé toute la journée ! 

 

8h12. C'est sous une chaleur naissante mais déjà prometteuse que le joyeux peloton est lancé. Dès le départ le groupe se disperse avec Raph, Nono et Alex partant jouer le podium, je les reverrai sur les 2 premiers ravitos pour partager quelques verres et amuses bouche... La team Luxembourg est partie vite aussi, qui visait un premier semi dynamique pour profiter sereinement de la deuxième partie de course, je la retrouverai beaucoup plus loin !

Ensuite j'ai fait l'élastique sur les 1ers km entre Moulay “Palmito is back” et Lida en difficulté avec un talon (une aponévrosite douloureuse) que j'attendais aux ravitos. Les brioches (Sylvaner), kugelhof (Pinot blanc), et choucroute (Riesling) arrivaient vite sur nos dossards avant le 10ème km... [Note pour une prochaine édition : pourquoi pas inventer un concept de dossard-serviette de table ou tablier de sapeur, afin de festoyer aux ravitos sans avoir peur de se tacher]. Avec Moulay nous courons à un bon petit rythme (très facile pour lui) jusqu’au ravito Rock’n’Roll de Dachstein où il fera une vidéo de Jack en démonstration d’air-guitare avec une épée de pirate, un moment indispensable !!...  Mais il a du mal à relancer après chaque arrêt de quelques minutes, alors je lui ai donné sa liberté en sortie de village, au km 15. Je ne le reverrai plus…

Commence alors ma première longue épopée en solitaire à travers champs de blé dorés et champs de maïs bien verts, (du Van Gogh!), vignobles et petits villages bariolés avec leurs maisons traditionnelles aux couleurs vives entre les poutres des colombages. Je me souviens assez bien du parcours et me projette facilement sur les 2 ou 3 km suivants, drôle de sensation ! Mais après 10 éditions, c’est normal. Il fait maintenant très chaud, mes crocs font voler le foin des chemins fraîchement fauchés et bizarrement je supporte bien cette vague de chaleur sauf que je vais doucement me dessécher au fil des km et des heures... Heureusement l'organisation a disséminé des points fraîcheur avec des brumisateurs tout le long du parcours. Il me faudra néanmoins des litres (d'eau!) pour refaire ma nappe phréatique interne dans l'après-midi après l'arrivée...

 

Au km 18 je retrouvai mon cerisier préféré croulant sous le poids des cerises, l’an dernier avec la sécheresse et la précocité du printemps il n’y avait déja plus rien…et me rougissai les doigts et le gosier juste avant un de mes stops favoris à Dahlenheim et ses saucisses grillées au Pinot blanc, un bonheur… J’ai cru comprendre plus tard que Nono avait un peu abusé des cerises et que la punition gastrique fut immédiate !

Au semi j'ai laissé Lida avec 2 compagnons de route au même rythme, et je repartais de Scharrach - après un petit Pinot gris - à 3h15 au chrono, le parfait timing limite pour se lancer en poursuite !

Ce fut donc une deuxième longue partie en solo dans les collines, à essayer de remonter un peu le peloton, d'abord Moïse que je rattrapais vers le 26ème km pour papoter un peu et partager plus loin quelques harengs et Riesling à Marlenheim, puis une petite bière à un ravito sauvage où il était déjà connu et attendu; à peine plus loin je faisais la jonction avec la Pompon's compagnie, nos petits Suisses vers le km 29 au ravito musical de Wangen. Au km 31 (munster, Gewurtz frais un pur bonheur), je les laissais pour aller faire la jonction avec la délégation de mon groupe des IVFC - “International Virtual Funning Club”, club fondé en 2020 pendant le premier confinement, à forte représentation du gang du Luxembourg - avec Siobhan, Sophie et Tun, les 2 derniers en simple échauffement pour les 5 marathons en 5 jours de Colmar, le Bretzel Challenge  Marathon débutant... mardi ! 

 

[Interlude préparation mentale]. Au km 36, je rattrape un coureur “déguisé en coureur”, tout rouge et un peu perdu… “je suis cuit, plus de motivation…” Je le réconforte alors en lui décrivant précisément ce qui l'attend, une légère descente, une courbe à droite, puis à gauche, traversée de la route principale, à 50 mètres le poste de ravito avec des haribos, puis une rambarde en épingle sur la droite pour emprunter une piste cyclable à travers bois, etc… jusqu’au prochain ravito au km 39. Je lui ai bien vendu le tronçon, ça lui remonte le moral instantanément, il me remercie et repart. Au km 39 je le retrouve, et poursuis ma présentation en lui décrivant les 2 km suivants jusqu'au fameux ravito crémant au km 41 après une petite montée; Même réaction, il repart et je le retrouverai  à cet endroit précis d'où il n’aura plus qu’à se laisser glisser jusqu'à l’arrivée. J'étais content de mon petit coaching !

 

Les 3 derniers ravitos seront à la hauteur de mes espérances, entre pâté en croûte (Pinot gris), pains d'épice (Muscat), et surtout, surtout le fantasmé ravito mignardises - Crémant du km 41. Et le bonheur d'y trouver de nombreuses bouteilles fraîches nous attendant dans leurs seaux de glace, presque une hallucination, aaaah....

 

On finira ensemble pile en 6h30 sous les flashes du photographe Nono arrivé 1/4 d'heure avant, soulagé par cette grande nouvelle : son mollet récalcitrant depuis Blaye était resté totalement muet du début à la fin, de très bonne augure pour le challenge d'Orta qui approche bien vite maintenant ! 

Pconvert  me grillera sur le fil, incroyable performance (pas de me griller, mais de boucler ce parcours exigeant en marche nordique), le groupe Pompon passera SUR l'arche d'arrivée, celle-ci ayant été dégonflée subrepticement sur un coup de bâton du marcheur nordique susmentionné, moment d'angoisse pour les coureurs arrivant, qui ont cru un instant que le cut off était tombé ! 

Lida bouclera au courage un peu après, tout le monde était finisher, le crémant pouvait couler une dernière fois ! 

 

Le banquet de fin d'aventure clôturera ce week-end magique autour d'une grande tablée, à grands coups de flammekueche (parfois parfumées au munster, aïe aïe), dans une tradition Clmienne tout à fait respectée.

Cette 17ème édition ne fut que du bonheur, une réussite totale, tous sont reconnaissants pour cette Organisation qui a entendu les doléances légitimes des coureurs et a su réagir aux loupés de l'an dernier, puisse-t-elle ne plus rien changer ! 

 

Après les côtes Chalonnaises de Givry et les vignobles des côtes de Blaye, cette année 2023 se présente comme un énorme millésime de marathons festifs…

 

Et ultime scoop, la date de l’édition 2024 est déjà cochée dans mon agenda !

 

Jack ⚔️

JORDAN RUNNING ADVENTURE RACE 2022
 

Commentaires 2

Jo Runner le dimanche 23 juillet 2023 07:05

Merci pour le feedback Runnindoum et quel récit ?

Merci pour le feedback Runnindoum et quel récit ?
Jean-No RR38 le samedi 29 juillet 2023 04:48

HB Doumé!
Plusieurs fois nous avons tenté de redonner une chance au MVA pour retrouver ce qu'il était vers 2010. À chaque fois la déception fut à la hauteur de nos espoirs. Même si tout ce qui est autour de la course, du mont Sainte Odile aux flamlenkueches, mérite 1000 fois le déplacement (parmi nos meilleurs souvenirs CLM sans doute), nous avons fini par abandonner ce RDV.
Merci d'avoir persévéré, retesté encore et ainsi fait renaître l'envie d'un déplacement au pays des sheim !

HB Doumé! Plusieurs fois nous avons tenté de redonner une chance au MVA pour retrouver ce qu'il était vers 2010. À chaque fois la déception fut à la hauteur de nos espoirs. Même si tout ce qui est autour de la course, du mont Sainte Odile aux flamlenkueches, mérite 1000 fois le déplacement (parmi nos meilleurs souvenirs CLM sans doute), nous avons fini par abandonner ce RDV. Merci d'avoir persévéré, retesté encore et ainsi fait renaître l'envie d'un déplacement au pays des sheim !
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
jeudi 28 septembre 2023

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://courirlemonde.org/